Mounou artiste ivoirien de talent

Publié par Alexandra Kassimaly le

Les écrans et téléphones portables se transforment en œuvre d’art

Cet artiste visuel comme il se décrit lui-même est le bol d’air frais en ce début d’année 2021.

Né en 1994 à Buyo au Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire, il développe très tôt une passion pour le dessin et après un concours gagné à l’école primaire il s’oriente définitivement dans cette voie et va rejoindre Abidjan pour y faire le Lycée d’Enseignement Artistique (LEA) puis les Beaux-Arts. Tout çelà est déjà bien loin de lui puisqu’à 26 ans désormais il a déjà exposé internationalement en France, en Suisse, au Maroc et en Belgique. Mais la crise sanitaire a un lourd impact pour les artistes et toutes ses expositions en Europe depuis Mars 2019 ont été annulées.

 

Sa démarche artistique

L’artiste a décidé de donner une seconde vie aux téléphones portables usagers et se démarque ainsi très rapidement en utilisant les claviers et les écrans pour dessiner des silhouettes, des portraits et des scènes de vie urbaines hautes en couleurs. Cette technique basée sur la collecte ainsi que le recyclage de vieux téléphones portables le propulsent sur la scène internationale.

 

 "Le Soupir 2"

Vernissage au PullmanAbidjan le 10 et 17 Février 2021

L’exposition qui le met en avant en ce moment au Pullman est seulement sa 2ème exposition en Côte d’Ivoire et la première en solo. Une consécration et une reconnaissance pour lui dans son propre pays alors même que les expositions et autres rendez-vous culturels en Europe sont annulés. Devant un public charmé par sa démarche et son génie créatif, il a pu raconter et expliquer ses œuvres. En effet, il a créé pour cette exposition des portraits originaux d’enfants de son quartier mais aussi de personnes plus célèbres. On y trouve notamment un portrait de Georgette Eto’o et un auto portrait de l’artiste. On y découvre aussi une série de petits tableaux de scènes urbaines, les embouteillages et la vie qui se crée autour. N’hésitez pas à y faire un tour, il sera encore exposé jusqu’à au moins début Mars ce qui donne le temps aux amateurs d’arts et collectionneurs de venir admirer ses œuvres et peut-etre même en acquérir une.

 

« Allah fô sciencer » Mounou Désiré Koffi

 

Alexandra Kassimaly

Fondatrice Yemayadesign.com

Art Corner PullmanAbidjan


 


Partager ce message



← Message plus ancien